Les légendes perdues d’Aegane : Légion VII de Sébastien Moulin


Note Globale⭐⭐⭐⭐

Narration⭐⭐⭐⭐
Personnages⭐⭐⭐⭐
Suspens⭐⭐⭐⭐
Rebondissements⭐⭐⭐⭐
Descriptions⭐⭐⭐⭐
Originalité⭐⭐⭐⭐
Couverture ⭐⭐⭐⭐


Avant de commencer cette chronique sur « Les légendes perdues d’Aegane : Légion VII » le premier opus de la saga, je tiens à remercier l’auteur Sébastien Moulin de m’avoir fait parvenir son livre et confié son service presse

Sébastien Moulin nous emmène dans le Royaume d’Adaïs se trouvant sur le continent d’Aegane. Nous pouvons nous le représenter facilement grâce à la carte illustrée au début du livre. Le roi va envoyer Thorn et quelques un de ses hommes dans la province de Sartis pour écouter les requêtes du consul Varas. Lors de leurs périples, nos émissaires vont découvrir la pauvreté dans lequel vit la population contrastant avec la richesse du palais où vit le dirigeant de cette contrée. Lors de cette mission ils vont apprendre que des peuples vaincus il y a des années vont se liguer pour attaquer Adaïs. La légion VII sera donc envoyée par le roi pour recruter des combattants à travers les provinces les plus reculées et faire face à cette menace. Le roi Nicholas ne laissera pas pour autant passer les horreurs qu’ont pu constater ses hommes en traversant la province de Sartis et comptera bien agir pour remettre de l’ordre parmi les dirigeants de celle-ci.

La plume de l’auteur est fluide, l'histoire est prenante dès le premier chapitre et se lit facilement. L’univers est très développé, celui-ci est basé sur l’époque médiévale, la mythologie, diverses cultures antiques et la magie prend une place importante dans l’histoire. Bons nombres de créatures mythologiques ont une place dans le récit : dragons, elfes, orcs, gobelins,… créatures iconiques de l’univers de Tolkien ou encore de Warcraft.

Comme dans bon nombre de livres Fantasy, il y a beaucoup de personnages à suivre, on a tendance à tout mélanger et se perdre dans les aventures de chacun. Je vous conseille donc de prendre des notes pour vous y retrouver, choses que je dois faire systématiquement en lisant de grandes œuvres tels que « Le trône de fer » de George R.R Martin.

Nous suivrons principalement les péripéties de Thorn, général de la légion VII et cousin de la reine Isabelle.  Il fait partie des personnages auquel on s’attache le plus, il inspire la confiance, est dévoué à son royaume, a bon cœur et guide ses troupes avec bienveillance.
Deux protagonistes féminins m’ont plu. Il y a Cat, jeune femme faisant partie de la légion VII, une vraie guerrière n’ayant pas eu un passé facile. Je me suis beaucoup attachée à elle. Son amitié hors du commun avec la princesse Typhaine rajoute une touche féminine et douce au récit. Nous avons une princesse avec beaucoup de cran et j'adore ça ! Elle est têtue, douce, compréhensive et exige qu’on la traite comme tout le monde !
Nous ferons également connaissance avec le général de l'armée adverse, Jofrast et ses disciples : Meg et Sulfure possédant une puissance hors du commun. Leurs histoires personnelles m'ont touchée et beaucoup émue. J'ai eu le coup de cœur pour nos deux apprenties.
Il y a beaucoup d’autres personnages importants dans le récit, j’ai simplement choisi de vous parler de mes préférés.

Les descriptions permettent d'imaginer en détails cet univers complexe créé par Sébastien Moulin. J’ai beaucoup apprécié qu’il y ait un juste équilibre entre les descriptions et les dialogues pour ne pas alourdir la lecture. L’histoire est bien ficelée, nous sentons que ce premier tome pose les bases pour les prochains. Le livre se termine sur une note inattendue nous tenant en haleine pour la suite à venir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire